Comment bien se présenter soi-même en utilisant ce qu'on appelle un "pitch" ?

 
(extraits d'un dossier du Monde supplément économique 6/7 novembre 2016 et publié par Bernard NIEL)
Traduction:  le pitch est dérivé de « sales pitch » , littéralement « argument de vente ». C'est un « mini-récit » calibré pour capter l'attention d'un public…. Une sorte de « harpon cognitif ». Appliqué à soi, il permet de se présenter en révélant son identité, qui je suis au fond de moi-même.....

Principes: Le pitch est un message court et inspirant qui permet de susciter le désir autour d'un projet, ou bien pour sa présentation, capter l'attention de la personne. Pour capter l'attention, on a tout intérêt à dire qu'on apporte une solution au problème de celui qui écoute. Concernant soi, en quoi ma présentation va susciter l'intérêt de celui qui m'écoute, pour éventuellement créer une relation qui amènera une entraide mutuelle.

Avantages: Au fil du temps l'apprenti pitcheur gagne en confiance et épure sa lame argumentaire.

Quelques trucs pratiques
Eviter de donner trop de détails et apprendre à se mettre à la place de l'utilisateur.
En France plus on veut avoir l'air intelligent, plus on fait des phrases compliquées. Pour réussir un pitch, il faut au contraire utiliser un vocabulaire de lycéen. Au final c'est l'émotion dégagée par le storytelling qui compte.
Valeur cardinale de l'efficacité d'un pitch, la sincérité est toujours mise en scène -et parfois instrumentalisée- au travers d'anecdotes personnelles qui fleurent bon l'authenticité.
Pour convaincre, il faut également démontrer qu'on a la capacité de mener à bien son projet ou apporter son aide.
Un bon pitch doit pouvoir être présenté le temps d'un trajet en ,ascenseur. C'est le «pitch elevator». Si tout se passe bien vous obtiendrez un rendez-vous formel avec votre interlocuteur. Un conseil: choisissez un immeuble de plus de 3 étages!!!

Les 5 règles du pitch

1- s'entraîner . Un pitch ne s'improvise pas. Comme un sportif de haut niveau, il faut répéter devant son miroir, son coach ou la caméra de son smartphone, pour créer des automatismes et apprendre à gérer le stress.
2- travailler sa gestuelle. Malgré les répétitions, il est capital de garder une spontanéité dans le ton et l'attitude. Pensez à bouger les mains et à regarder dans toutes les directions.
3- soigner son accroche. Comme on n'a pas forcément deux occasions de faire bonne impression, la phrase d'accroche qui est souvent une anecdote personnelle doit capter l'attention et créer une connexion émotionnelle.
4- s'adapter au contexte. Il faut adapter l'argumentaire à l'auditoire et expliquer en quoi vous êtes la personne la mieux armée pour porter ce projet.
5- interagir avec son auditoire. Pour conclure votre pitch, il est conseillé de lancer un «call to action», cad une demande explicitant très concrètement les moyens par lesquels les gens présents peuvent vous aider (ndlr:utile en rv réseau, pour obtenir par ex d'autres contacts)

 


Retour

  • General (3)
  • Revue de presse (0)
  • Vie de l'assocation (0)
Relations humaines
Bibliographie